Le chemisier Reina de Pauline Alice

L’histoire

 

Il est très rare que j’achète du tissu sans avoir un projet en tête. Cependant l’été dernier, durant les soldes, j’ai craqué sur plusieurs lins français de chez Couture Lin. L’un s’est transformé en une robe chemise Alder de Grainline Studio, l’autre est en attente de devenir des « Galleria culottes » (patron gratuit de Sasha, Secondo Piano), et enfin, le dernier, mon préféré, un lin léger bleu nuit, s’est transformé en deux ravissants chemisiers Reina de Pauline Alice. L’un pour ma mère, et l’autre pour moi.

J’avais reçu le patron du chemisier Reina suite à la campagne de financement participatif des Trouvailles d’Amandine, à laquelle j’avais participé. Mais je n’ai finalement pas utilisé le tissu proposé dans le kit (un satin de coton naturel), que je ne trouvais pas assez fluide pour ce genre de chemisier. En revanche, en modifiant le patron afin d’obtenir une version sans manches, j’ai eu assez de boutons pour deux chemisiers (l’un ayant 11 boutons et l’autre 9).

Voici la description du chemisier Reina par Pauline Alice : « Le chemisier Reina est romantique et féminin. Ligne légèrement évasée vers le bas avec un dos plus long. Fronces devant et dos, boutonnières à brides et décolleté profond en V. Version A : col lavallière, manches longues et froncées dans un poignet en forme. Version B : col mandarin, manches courtes et poches poitrines. »

J’ai donc opté pour la version B avec le col mandarin, en y apportant diverses modifications.

Le making-off

La plus grande difficulté que j’ai rencontrée lors de la confection de ce chemisier a été la réalisation de la bride. J’ai testé plusieurs méthodes (retourne biais, aiguille à tricoter, fil et aiguille…) mais rien n’était très concluant. Je suppose que la grande finesse de mon tissu n’aidait pas. C’est finalement la technique de l’épingle à cheveux, que je vous explique ci-dessous, qui l’a emportée. Une fois passée cette étape difficile, la réalisation du chemisier fut un vrai plaisir. Le résultat final des brides me plait énormément, il apporte une touche vraiment délicate et sophistiquée à ce modèle.

Comment retourner un tube étroit de tissu (bretelle, bride, ruban...) ?
Comment retourner un tube étroit de tissu (bretelle, bride, ruban…) ? 1. Former votre tube selon la technique décrite sur votre patron. 2. Dégarnissez les marges au plus près de la couture. 3. Entaillez votre tube sur quelques millimètres à environ 1,5 cm de l’une de ses extrémités. 4. Passez une épingle à cheveux dans le tube tel qu’illustré sur l’image. 5. Faites glisser l’épingle vers le bas de votre tube. Celui-ci devrait se retourner au fur et à mesure. Attention, allez-y délicatement, sinon vous risquez de déchirer votre tissu !

Outre les manches, j’ai également modifié la largeur du patron. La version finale étant très ample et le décolleté très prononcé, j’ai préféré obtenir un résultat plus ajusté, surtout au niveau des aisselles. La conjugaison des deux (ampleur + décolleté plongeant) donnait sur moi un effet mal taillé, comme si j’avais choisi une taille beaucoup plus grande que la mienne. J’ai peur qu’au quotidien un tel décolleté me mette mal à l’aise, mais je voyais mal comment l’atténuer sans dénaturer le patron et gâcher l’effet produit par la boutonnière en Y.

J’ai aussi supprimé les poches et réduit les surpiqûres au strict minimum. Le but de toutes ces modifications étant de créer un chemisier le plus léger et le plus vaporeux possible.

 

Et si c’était à refaire…

Je tenterai la version avec les manches longues ! J’avais d’ailleurs initialement fait ma toile avec les manches longues, avant de réaliser que je n’aurais pas assez de tissu pour faire un chemisier avec manches + un sans manche.

L’anecdote

Le chemisier, offert à ma mère à l’occasion de son anniversaire, lui a beaucoup plu… A tel point qu’elle attend désormais la jupe qui va avec ! Je pense que je réaliserai une Moss Skirt de Grainline Studio dans le dernier coupon de lin qui me reste, un lin beige plus épais, si j’ai encore de quoi après avoir fait les culottes Galleria.

Comme vous le savez si vous avez lu l’à-propos de ce blog, je couds et tricote quasiment exclusivement avec des matières naturelles (donc exit les produits de l’industrie pétrochimique tels que l’acrylique ou la polyamide). Parmi celles-ci le lin est une matière que j’affectionne tout particulièrement. C’est le tissu par excellence des vêtements d’été !

Pour en savoir plus sur le lin, je vous invite à lire l’article d’Amandine sur le blog des Trouvailles d’Amandine, ici.


Modèle : La version B du chemisier Reina de Pauline Alice (disponible ici à 14€)
Langue : Le livret contient les explications en français, en anglais et en espagnol
Taille : 34
Tissus, mercerie : Lin très fin coloris « encre foncé » de Couture Lin, actuellement en soldes à 11,26€ / m (au lieu de 22,5€), 2 mètres m’ont permis de réaliser deux chemisiers sans manches. 11 boutons de 11 mm « nacres de Tahiti » de chez Les Trouvailles d’Amandine.
Modifications : Suppression des manches et des poches, une des deux versions comporte 2 boutons de moins que le modèle original, suppression des surpiqûres, environ – 4 cm de chaque côté du corps au niveau des aisselles, seul le col a été thermocollé.
Temps de réalisation : environ 3 heures
Budget : 11,25€ en tissu / chemisier et 22€ en boutons (2€ / bouton), soit 33,25€ pour un chemisier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s